RDC: discussions entre armée congolaise et ougandaise sur les ADF

Par AFP

AFRICA RADIO

Les armées congolaise et ougandaise ont poursuivi mardi dans l'est de la République démocratique du Congo leurs échanges d'informations pour lutter contre le groupe armé ADF qui sévit dans la région, a-t-on appris de source militaire congolaise.

Une délégation de généraux ougandais, escortée par de nombreux militaires lourdement armés, a traversé la frontière congolaise. Elle a eu des entretiens à Nobili, localité congolaise proche de la frontière avec l'Ouganda, pendant près de cinq heures avec le commandement des opérations de traque des membres du groupe armé ougandais Forces démocratiques alliées (ADF) dans la région de Beni (Nord-Kivu, Est)."L'armée ougandaise n'est donc pas entrée sur le sol congolais pour mener des opérations mixtes avec les FARDC (Forces armées de la RDC)", a souligné le lieutenant Antony Mualushayi, porte-parole de l'armée congolaise dans la région de Beni, en référence aux spéculations relayées à ce propos sur les réseaux sociaux.Ces discussions sont "tout à fait normales et ce n'est pas la première fois. Il y a deux semaines, une délégation de l'armée congolaise était à Kampala, toujours dans le cadre d'échanges d'informations", a ajouté l'officier.Cette visite s'inscrit dans "le cadre d'échanges ou de mutualisation des informations" entre les FARDC et l'Ugandan people's defence forces (UPDF), l'armée ougandaise, a-t-il précisé.Les membres du groupe armé ADF sont accusés par les autorités d'avoir massacré plus d'un millier de civils en territoire de Beni depuis novembre 2019. A l'origine, les ADF était une rébellion ougandaise qui a pris souche depuis des années en RDC, et qui s'illustre par des violences meurtrières contre les civils.Le 11 mars, les États-unis ont placé les ADF parmi les "groupes terroristes" affiliés aux jihadistes du groupe État islamique (EI).Le 6 mai, le président congolais Félix Tshisekedi a placé les provinces du Nord-Kivu (est) et de l'Ituri (nord-est) sous le régime de l'état de siège pour tenter de mettre fin aux massacres de civils, par de présumés ADF notamment.La RDC entretient des relations en dents de scie avec ses voisins de l'Est, le Rwanda et l'Ouganda, qu'elle accuse régulièrement de soutenir des groupes armés locaux et étrangers actifs dans sa partie orientale.