Rwanda: arrestation d'un des dix responsables présumés du génocide en fuite

25 mai 2011 à 18h21 par La rédaction

ARUSHA (Tanzanie) (AFP)

Un des dix fugitifs encore recherchés par la justice internationale pour leur implication présumée dans le génocide de 1994 au Rwanda, Bernard Munyagishari, a été arrêté en République démocratique du Congo (RDC) par l'armée de ce pays, a annoncé mercredi le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Ancien président des Interahamwe (milice extrémiste hutu) pour la ville de Gisenyi (ouest du Rwanda), Bernard Munyagishari était recherché depuis 2005 pour génocide et crimes contre l'Humanité, a rappelé le procureur du TPIR, Hassan Bubacar Jallow, dans un communiqué.

"L'accusé est soupçonné d'avoir recruté, entraîné et dirigé les miliciens Interahamwe dans des tueries et des viols en série de femmes Tutsi à Gisenyi et au delà, entre avril et juillet 1994", rappelle le procureur.

Le fugitif a été arrêté à une date non précisée à Kachanga, dans la province du Nord-Kivu, dans une opération des forces armées de RDC en coopération avec les services du procureur du TPIR.Il est actuellement détenu à Goma en attendant son transfert au TPIR, installé à Arusha, dans le nord de la Tanzanie.

Le procureur du TPIR "félicite les autorités de RDC pour leur coopération dans la mise en oeuvre du mandat d'arrêt en dépit des difficultés rencontrées dans la recherche du fugitif sur un terrain difficile", poursuit le communiqué.

Le plus recherché des neufs inculpés encore en fuite est l'homme d'affaires Félicien Kabuga, présenté par l'accusation comme le principal argentier du génocide des Tutsi au Rwanda en 1994, perpetré par le régime extrémiste hutu alors au pouvoir, et qui a fait environ 800.000 morts selon l'ONU.