Sao Tomé: "Le peuple a choisi la voie du changement", selon M. Trovoada

Par La rédaction

SAO TOME (AFP)

Le probable futur Premier ministre de Sao Tomé-et-Principe Patrice Trovoada, dont le parti l'Action démocratique indépendante (opposition), a remporté la majorité relative aux législatives a estimé lundi que le peuple avait "choisi le changement".

"Le peuple santoméen a choisi dimanche la voie du changement.Nous allons réaliser ce changement surtout dans le domaine de la lutte contre la corruption", a affirmé lors d'une conférence de presse M. Trovoada, qui avait été Premier ministre pendant trois mois en 2008.

M. Trovoada, 47 ans, dont le parti a obtenu 26 des 55 sièges de députés aux législatives de dimanche, a rejeté toute négociation avec la coalition au pouvoir qui dispose théoriquement d'une majorité absolue.Selon les résultats provisoires, le Mouvement de libération de Sao Tomé-et-Principe/Parti social démocratique (MLTSP/PSD) de l'actuel Premier ministre Rafael Banco a remporté 21 sièges et le Parti de la convergence démocratique (PCD, coalition au pouvoir avec le MLSTP) sept sièges.

L'allié naturel de l'ADI, le Mouvement démocratique Force de changement/Parti libéral (MDFM-PL) du président Fradique de Menezes n'a obtenu qu'un seul député.

Selon la constitution, "le Premier Ministre est nommé par le président de la République après consultation des partis politiques représentés dans l'Assemblée Nationale, et après avoir pris en compte les résultats électoraux".La tradition veut que le président choisisse le chef du parti arrivé en tête.

"L'ADI n'admet aucune possibilité de négociation avec l'actuelle direction du MLSTP ou du PCD.Notre partenaire c'est le MDFM-PL", a insisté M. Trovoada souhaitant notamment que le MDFM-PL améliore son score lors d'un nouveau vote organisé dimanche prochain dans deux circonscriptions de Mé-Zochi (Intérieur de Sao Tomé, ville de Trindade), où le processus avait été perturbé.

"J'espère que le MDFM-PL pourra gagner un élu de plus.Ainsi, on aurait 26 députés de l'ADI et deux du MDFM-PL, pour un total de 28 et la majorité (absolue)", a expliqué M. Trovoada.

Le résultat de ces élections devrait une nouvelle fois rendre le gouvernement très fragile.Depuis 1991, et l'avènement de la démocratie, pas moins de 14 Premiers ministres se sont succédé à la tête des différents gouvernements.

Lors de la conférence de presse, M. Trovoada a insisté sur la lutte contre la corruption.

"Cultiver l'amitié et la complicité dans la politique, même quand nos amis sont des corrupteurs, c'est contraire aux intérêts publics (...) Nous avons besoin de combattre la corruption et de renforcer l'Etat de droit.Comme le dit le dicton: +Ami, ami, mais les affaires à part+".

"Dans cette période de transition je demande à tous les fonctionnaires, les responsables de services d'Etat d'être vigilants pour préserver et défendre le bien public, le bon fonctionnement du service de l'Etat dans l'intérêt de tous et dans le respect de la loi", a-t-il déclaré.

"Nous avons fait campagne sur la base du changement et nous avons besoin d'un changement réel", a-t-il conclu.