Tanzanie: Magufuli incite les ambassades étrangères à emménager à Dodoma

Par AFP

AFRICA RADIO

Le président tanzanien, John Magufuli, a distribué lundi des titres de propriété aux ambassades et organisations internationales accréditées dans son pays, afin qu'elles puissent construire leurs bureaux et résidences dans la capitale administrative, Dodoma.

Dodoma (centre) est officiellement la capitale politique de la Tanzanie depuis 1973. Mais seule l'Assemblée nationale y siégeait depuis lors, toutes les autres institutions restant à Dar es Salaam (est), la capitale économique.La situation a évolué en début d'année, quand les ministères ont commencé à emménager à Dodoma, conformément à une promesse de campagne de M. Magufuli, élu en octobre 2015.Lundi, lors d'une cérémonie à Dar es Salaam, M. Magufuli a distribué 62 titres de propriété à des ambassades, dont celles des États-Unis, de la Russie, de la France, de la Grande-Bretagne, de la Chine ou encore de l'Inde, et à des organisations internationales comme la Banque mondiale ou le Fonds monétaire international.Chacune se voit accorder au moins 5 acres (2,02 hectares) de terrain. Mais le gouvernement tanzanien s'est dit disposé à examiner les demandes de ceux qui auraient besoin de plus d'espace."Mon gouvernement a décidé de vous accorder gratuitement cet espace pour que vous puissiez y construire vos bureaux et vos résidences", a déclaré M. Magufuli, s'adressant au corps diplomatique."Certains d'entre vous m'avaient déjà fait part de leur volonté d'emménager au plus tôt à Dodoma", a-t-il expliqué. "J'ai pensé qu'il n'était pas bon que je vous laisse (à Dar es Salaam)."Les services du Premier ministre et la quasi-totalité des ministères sont désormais installés à Dodoma. Ils ont des bureaux secondaires à Dar es Salaam, où sont encore basées toutes les représentations diplomatiques.Le chef de l'État a annoncé lors de cette cérémonie que la présidence devait emménager à Dodoma avant la fin de l'année.Il a ajouté qu'un aéroport international allait être construit à Dodoma, où existent déjà des structures pouvant accueillir certains avions.