Troubles au Sénégal: l'ONU lance un appel au "calme et à la retenue"

Par AFP

AFRICA RADIO

Le représentant de l'ONU en Afrique de l'Ouest a lancé vendredi un appel au "calme et à la retenue" au Sénégal, où des heurts entre partisans de l'opposant Ousmane Sonko et les forces de l'ordre ont fait au moins un mort depuis mercredi.

Le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU dans la région, Mohamed Ibn Chambas, "déplore les actes de violences qui ont eu lieu au cours des deux derniers jours dans plusieurs localités au Sénégal et qui ont occasionné la mort d'une personne et de nombreux blessés", ont indiqué ses services dans un communiqué. Il "invite tous les acteurs à la retenue et au calme", est-il ajouté.M. Ibn Chambas exhorte également les autorités à "prendre les mesures nécessaires pour apaiser la situation et assurer le droit constitutionnel de manifester pacifiquement". Il appelle en outre "les forces de l'ordre à veiller à la sécurité des manifestants et des biens avec professionnalisme et dans le respect des lois".L'arrestation de M. Sonko, troisième de la présidentielle de 2019 et pressenti comme candidat à celle de 2024, a déclenché depuis mercredi des affrontements entre jeunes et forces de police, des saccages et des pillages de magasins, en particulier sous enseigne française, à Dakar et dans différentes villes du pays pourtant réputé comme un îlot de stabilité en Afrique de l'Ouest.M. Sonko a été arrêté officiellement pour trouble à l'ordre public, alors qu'il se rendait en cortège au tribunal où il était convoqué pour répondre à des accusations de viol, qu'il nie.Il a été remis vendredi en garde à vue sous la surveillance des gendarmes après sa présentation à un juge. Cette garde à vue, commencée mercredi, doit s'achever dimanche et M. Sonko être présenté à nouveau au juge lundi, selon ses avocats.