Un pétrolier grec capturé par des pirates au large d'Oman

Par La rédaction

DUBAI (AFP)

Un pétrolier de 319.247 tonnes battant pavillon grec et chargé de plus de 1,9 million de barils de brut a été capturé mercredi avec ses 25 membres d'équipage par des pirates au large du sultanat d'Oman, ont annoncé des sources concordantes.

Le super pétrolier Irene SL, "battant pavillon grec et appartenant à un armateur britannique, qui se dirigeait vers les Etats-Unis, a été capturé par des pirates au large d'Oman", a déclaré à l'AFP une porte-parole de la force multinationale (Combined Maritime Forces), basée à Bahreïn.

Il s'agit du deuxième incident en deux jours, un pétrolier italien de 105.000 tonnes avec 22 membres d'équipage ayant été capturé mardi par des pirates dans l'océan Indien.

La porte-parole a indiqué ne pas avoir d'informations sur d'éventuels blessés pendant la capture, intervenue vers 09H26 GMT à quelque 370 km à l'est des côtes omanaises, en mer d'Arabie.

Elle a laissé entendre que les pirates pourraient être somaliens."Nous n'avons pas d'informations spécifiques sur l'identité des pirates, mais je pense qu'il s'agit d'un acte de piraterie somalien".

La force navale de l'Union européenne a confirmé la capture de l'Irene SL, un pétrolier de 319.247 tonnes "battant pavillon grec et appartenant à un armateur grec", et non britannique comme annoncé par la porte-parole de la force multinationale.

"Le navire faisait mouvement de Foujairah (Emirats arabes unis) vers (le Canal de) Suez lorsqu'il a été attaqué", ajoute la force navale européenne dans un communiqué, affirmant qu'"il n'y a, pour le moment, aucun contact avec le pétrolier".

"Aucune information n'est disponible sur l'état des 25 membres d'équipage (7 Grecs, 1 Géorgien et 17 Philippins)", ajoute le communiqué.

"Nous n'avons pas de contact avec le navire", a confirmé à l'AFP un responsable de la compagnie grecque Enesel, qui gère l'Irene SL.

Le pétrolier transportait "quelque 270.000 tonnes" de brut koweïtien, ce qui équivaut à plus de 1,9 million de barils, a ajouté ce responsable, qui a requis l'anonymat.

Mardi, le pétrolier italien Savina Caylyn avait été attaqué par cinq pirates qui se trouvaient à bord d'une petite embarcation, environ 880 milles nautiques de la Somalie et 500 milles de l'Inde", avait indiqué la marine italienne.

L'armateur du Savina Caylyn est la société italienne Fratelli D'Amato, de Naples, dans le sud de l'Italie.