Omicron: le Canada interdit les voyageurs en provenance d'Egypte, du Nigeria et du Malawi

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Canada, en réponse à la menace du nouveau variant Omicron du coronavirus, a interdit mardi l'entrée sur son sol aux voyageurs en provenance du Nigeria, du Malawi et de l'Egypte, portant à dix le nombre de pays d'Afrique bannis par Ottawa.

"Les ressortissants étrangers qui ont transité ou séjourné dans ces dix pays ne peuvent pas entrer au Canada s'ils y ont séjourné au cours des deux dernières semaines", a indiqué le ministre de la Santé Jean-Yves Duclos, lors d'une conférence de presse. Ces personnes se verront refuser l'entrée au Canada à compter de mercredi. Les Canadiens et résidents permanents qui sont allés dans l'un de ces pays devront effectuer une quarantaine, en plus d'effectuer un test de dépistage à l'arrivée et au huitième jour après leur retour au pays. En outre, le ministre a annoncé que tous les voyageurs aériens en provenance de l'étranger, sauf ceux en provenance des Etats-Unis, devront se faire tester à l'aéroport et rester en isolement jusqu'à leur résultat. Cette mesure entrera en vigueur "au cours des prochains jours", selon un communiqué du gouvernement. "La pandémie n'est pas terminée", a insisté le ministre des Transports Omar Alghabra, avertissant les Canadiens qui voudraient se rendre à l'étranger que "les mesures à propos des voyages pourraient changer à tout moment". Vendredi, le Canada avait déjà interdit l'entrée à tous les voyageurs en provenance de sept pays d'Afrique australe: le Botswana, l'Eswatini, le Lesotho, le Mozambique, la Namibie, l'Afrique du Sud et le Zimbabwe. L'Organisation mondiale de la santé a prévenu mardi que les interdictions de voyage n'empêcheraient pas la propagation du nouveau variant Omicron -- qualifié par l'OMS de préoccupant --, après la mise en place de mesures similaires par une cinquantaine de pays. Ces restrictions ont notamment été dénoncées par l'Afrique du Sud, qui a estimé être "punie" et injustement traitée alors que ce sont ses scientifiques qui ont les premiers découvert ce variant et ont rapidement sonné l'alarme. La décision du gouvernement canadien survient deux jours après la détection pour la première fois au Canada de ce variant, chez deux personnes ayant récemment voyagé au Nigeria. Depuis, six cas du variant y ont été recensés. Au total, le Canada dénombre 1.791.902 cas de coronavirus et 29.681 morts depuis le début de la pandémie. Annoncée à l'automne, l'obligation vaccinale pour les voyageurs se déplaçant en train ou en avion à l'intérieur du Canada et au départ d'un aéroport canadien, est entrée en vigueur mardi. L'annonce intervient quelques semaines après la réouverture des frontières canadiennes qui avaient été fermées pendant un an et demi en raison de la pandémie. Pendant cette période, Ottawa avait mis en place un arsenal de restrictions, comprenant notamment l'exigence d'un test négatif trois jours avant l'arrivée au Canada ou celle d'une quarantaine obligatoire de 14 jours pour lutter contre la propagation du coronavirus.