Sénégal: appel à la fin des actions militaires en Casamance pour des négociations

AFRICA RADIO

15 mars 2022 à 12h51 par AFP

Un médiateur dans la crise en Casamance, la communauté catholique Sant'Egidio, a appelé à l'arrêt de l'opération en cours de l'armée sénégalaise contre des rebelles indépendantistes dans cette région sud du Sénégal.

L'armée sénégalaise a annoncé avoir lancé dimanche une opération contre des rebelles de Casamance dont "l'objectif principal est de démanteler les bases" du chef militaire rebelle Salif Sadio, situées le long de la frontière nord, avec la Gambie. Le médiateur Sant'Egidio exprime "sa profonde inquiétude face à l'affrontement armé qui se déroule actuellement" en Casamance, dans un communiqué transmis mardi à l'AFP. Il "appelle à la fin des opérations militaires en cours conduites par l'armée sénégalaise" pour "sauvegarder la stabilité de la zone concernée et de garder ouverte la voie du dialogue". La communauté catholique "réitère sa pleine volonté de poursuivre le processus de négociation, convaincue que ce n'est que par des négociations raisonnables qu'une paix définitive sera possible en Casamance". Sant'Egidio avait contribué à la libération mi-février de sept soldats sénégalais, membres de la mission militaire ouest-africaine en Gambie (Ecomig) retenus pendant trois semaines en Gambie par des hommes de Salif Sadio, un chef militaire du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC). La Casamance, séparée du nord du Sénégal par la Gambie, est le théâtre d'un des plus vieux conflits du continent depuis que des indépendantistes ont pris le maquis avec un armement rudimentaire après la répression d'une marche du MFDC en décembre 1982.