Sirops suspects en Gambie: l'Inde met l'usine productrice à l'arrêt

AFRICA RADIO

12 octobre 2022 à 15h51 par AFP

Les autorités indiennes ont mis à l'arrêt mercredi l'usine productrice du laboratoire Maiden Pharmaceuticals, dans le nord de l'Inde, sous le coup d'une enquête après la mort de 69 enfants en Gambie, selon les médias locaux.

"Nous avons ordonné que toute production de médicaments dans cette unité soit arrêtée avec effet immédiat", a déclaré mercredi le ministre de la Santé de l'Etat d'Haryana, Anil Vij, à l'agence de presse indienne PTI. Une première inspection de l'usine située dans la ville de Kundli, à une quarantaine de km de New Delhi, a révélé douze violations du protocole, a précisé M. Vij. L'OMS avait émis la semaine dernière une alerte concernant quatre sirops contre la toux produits par ce laboratoire, qui pourraient avoir un lien avec les 69 enfants morts d'une insuffisance rénale en Gambie. Un examen du site a mis en lumière "un nombre inacceptable" de polluants potentiellement dangereux, a expliqué l'agence de l'ONU, ajoutant que ces médicaments ont pu être distribués ailleurs que dans le pays d'Afrique de l'Ouest. Le ministre de la Santé indien, Mansukh Mandaviya, avait dit la semaine dernière être informé des découvertes de l'OMS et attendre les résultats des tests menés par le laboratoire sur les quatre sirops mis en cause. Selon lui, seule la Gambie en a reçu. Sollicitée par l'AFP, l'entreprise n'avait pas donné suite. Pour le directeur de Maiden Pharmaceuticals, Naresh Goyal, les sirops produits par son laboratoire ne sont pas responsables de ce drame, a-t-il affirmé au journal indien The Economic Times. La police gambienne a annoncé samedi l'ouverture de sa propre enquête sur la mort des enfants. Maiden Pharmaceuticals avait déjà attiré l'attention des régulateurs indiens plusieurs fois. L'Agence fédérale des produits alimentaires et médicamenteux avait notamment remis quatre avis au laboratoire, qualifiant sa fabrication de "médiocre" après avoir mené des tests sur des lots, selon le site internet de l'agence.