Soudan: au moins 31 morts dans l'effondrement d'une mine d'or

Par AFP

AFRICA RADIO

Au moins 31 travailleurs sont morts dans l'effondrement d'une mine d'or dans le centre du Soudan, a indiqué à l'AFP un responsable mardi, ajoutant que huit autres étaient toujours portés disparus.

"Trente-et-un corps ont été sortis tandis qu'un mineur a survécu à l'effondrement d'une mine artisanale dimanche soir", a déclaré à l'AFP Khaled Dahoui, directeur de la Compagnie publique des ressources minières du Kordofan-ouest. "Huit mineurs sont toujours portés disparus" alors que cet incident n'a été découvert que le lendemain et que les recherches se poursuivent dans cette mine proche d'al-Nohoud, à 500 kilomètres à l'ouest de Khartoum, où déjà quatre mineurs étaient morts dans des circonstances similaires en janvier 2021. Ces mineurs étaient uniquement équipés d'outils artisanaux, comme souvent dans les mines du Soudan, troisième producteur d'or d'Afrique, après l'Afrique du sud et le Ghana, avec 80 tonnes mises au jour chaque année. Depuis une dizaine d'années, ces fouilles artisanales se sont multipliées à travers le Soudan représentant désormais 80% de la production nationale. Selon les autorités, ce secteur emploie environ deux millions de personnes, des mineurs mais aussi des proches qui viennent aider à creuser ou à casser des pierres pour sortir l'or du sous-sol. Une ressource précieuse au Soudan, l'un des pays les plus pauvres au monde, englué dans le marasme politique aggravé par un coup d'Etat militaire en octobre et une inflation qui caracole au-delà de 300%.