Forum Investir en Afrique 2024

Tunisie : Berlin "très inquiet" des récentes arrestations d'opposants

Le gouvernement allemand s'est dit vendredi "très inquiet" de la récente vague d'arrestations d'opposants en Tunisie, appelant les autorités à respecter "l'indépendance de la justice" et "les règles de l'Etat de droit" dans le pays.

AFRICA RADIO

17 février 2023 à 12h21 par AFP

Berlin "est très inquiet de l'arrestation, ces derniers jours, de nombreux représentants de l'opposition, d'activistes et de journalistes en Tunisie", a déclaré Wolfgang Büchner, porte-parole du gouvernement, lors d'un point presse régulier. "Les principes démocratiques de liberté d'expression et de la diversité politique, ainsi que de l'État de droit doivent s'appliquer dans un pays démocratique comme la Tunisie", a-t-il ajouté. Berlin "partage l'appel lancé par le Haut-Commissaire des Nations unies pour le respect des règles de l'Etat de droit et de l'indépendance de la justice" en Tunisie. Depuis samedi, dix personnalités, pour la plupart des opposants appartenant au parti d'inspiration islamiste Ennahdha et ses alliés, mais aussi le directeur d'une grande radio privée et un très influent homme d'affaires, ont été arrêtés dans le pays. Le Front de salut national (FSN), principale coalition de l'opposition en Tunisie, a déploré mercredi le "pourrissement" de la situation politique, après la décision du président Kais Saied de s'arroger les pleins pouvoirs en juillet 2021. Plusieurs dizaines de journalistes et militants pour les droits humains ont également manifesté jeudi à Tunis, pour dénoncer contre ces arrestations. "La Tunisie se trouve dans une situation économique et sociale difficile et nous ne voulons pas abandonner la population tunisienne", a promis M. Büchner. Cette condamnation de Berlin survient deux jours après une prise de position similaire des Etats-Unis, qui se sont eux aussi dits "profondément préoccupés" par l'évolution de la situation politique en Tunisie. Le président Saied a récemment répondu aux critiques de pays occidentaux et d'organisations internationales que "la Tunisie est un Etat indépendant et souverain et n'est pas une colonie".