Variant Omicron: Londres convoque lundi une réunion d'urgence des ministres de la Santé du G7

Par AFP

AFRICA RADIO

Le gouvernement britannique, qui occupe en ce moment la présidence tournante du G7, a annoncé dimanche convoquer le lendemain "une réunion d'urgence" de ministres de la Santé du groupe afin qu'ils s'attaquent à la question du variant Omicron du coronavirus.

Les ministres de la Santé de la France, des Etats-Unis, du Canada, d'Allemagne, d'Italie, du Japon et du Royaume-Uni se retrouveront donc "lundi 29 novembre pour discuter de l'évolution de la situation sur Omicron", lors d'une "réunion d'urgence", a annoncé le ministère britannique de la Santé dans un communiqué. Cette décision intervient alors que des cas liés à la nouvelle souche ont été détectés dans plusieurs pays à travers le globe, notamment aux Pays-Bas où 13 cas ont été identifiés, en Italie et en Allemagne. Au Royaume-Uni, trois cas ont pour l'instant été confirmés par l'Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA): le cas d'une personne qui s'était rendue à Londres mais qui a depuis quitté le pays, un cas dans la ville de Nottingham (centre de l'Angleterre) et le dernier dans celle de Chelmsford (est de Londres). Alors que la pandémie a déjà fauché plus de cinq millions de vies dans le monde depuis fin 2019, l'arrivée durant la semaine écoulée du variant Omicron a été jugée "préoccupante" vendredi par l'Organisation mondiale de la santé. Identifié en Afrique du Sud, il a poussé de nombreux pays à fermer leurs frontières à l'Afrique australe - dont l'Afrique du Sud, le Botswana, le Zimbabwe, la Namibie, le Lesotho, l'Eswatini, le Mozambique, mais aussi la Zambie, le Malawi ou l'Angola selon les cas - alors qu'ils venaient parfois à peine de se rouvrir au monde.