Forum Investir en Afrique 2024

Afrique du Sud: début d'exercices navals controversés avec la Russie et la Chine

L'armée sud-africaine a entamé vendredi les premières étapes préparatoires au large de ses côtes pour des exercices navals controversés avec la Russie et la Chine, qui suscitent l'"inquiétude" sur la scène internationale dans le contexte de la guerre en Ukraine.

AFRICA RADIO

17 février 2023 à 17h06 par AFP

"La frégate russe est arrivée à Durban. Le bateau chinois arrivera plus tard. Nous sommes en phase de préparation, la manoeuvre principale aura lieu le 22 février", a indiqué une source militaire à l'AFP. L'Afrique du Sud a annoncé le mois dernier l'organisation d'exercices conjoints avec les marines russe et chinoise "dans le but de partager des compétences et des connaissances opérationnelles". Les opérations impliquant plus de 350 militaires sud-africains doivent se poursuivre jusqu'au 27 février au large de Durban (sud-est), plus grand port d'Afrique australe sur l'océan Indien, et de Richards Bay, quelque 180 km plus au nord. L'Afrique du Sud a affirmé adopter une position neutre depuis le début de l'invasion russe en Ukraine il y a près d'un an, refusant de se joindre aux appels occidentaux à condamner Moscou. Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, en visite à Pretoria le mois dernier, a évoqué des "choses irritantes" à propos des relations entre l'Afrique du Sud et la Russie. La porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, interrogée sur ces manoeuvres militaires conjointes, a elle exprimé "l'inquiétude des Etats-Unis". Lors d'une visite en janvier à Pretoria du ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, son homologue sud-africaine, Naledi Pandor a déclaré que "tous les pays effectuent des exercices militaires avec leurs amis". Ce type d'exercices militaires "ne posent habituellement pas de problème et constituent une expérience utile pour la marine sud-africaine qui peut ainsi s'entraîner avec des navires étrangers", explique à l'AFP Guy Martin, rédacteur en chef du site spécialisé sud-africain defenceWeb. "Mais d'un point de vue politique, la décision est contestable". "Nous sommes utilisés comme une plateforme géopolitique par la Russie", estime John Stupart, directeur de la publication African Defence Review. Une poignée de manifestants ont protesté vendredi devant le consulat russe au Cap, à l'appel de l'association des Ukrainiens en Afrique du Sud. "Nous voulons que la Russie sache qu'elle n'est pas la bienvenue ici, et que l'Afrique du Sud cesse immédiatement toute coopération", a lancé Dzvinka Kachur, Ukrainienne de 41 ans installée en Afrique du Sud. "L'Afrique du Sud comme tout autre pays mène des exercices militaires avec ses amis dans le monde entier", a déclaré à l'AFP le porte-parole du consulat de Russie en début de semaine. La frégate militaire russe "Admiral Gorshkov" équipée de missiles hypersoniques Zircon a accosté lundi au Cap pour se ravitailler avant de rejoindre Durban. "Nous sommes entraînés dans le spectacle de la propagande russe", a regretté Kobus Marais, du premier parti d'opposition (DA, Alliance démocratique). cld/ib [object Object]