Forum Investir en Afrique 2024

Bénin: dix militaires blessés dans une explosion, l'accident privilégié

Dix militaires ont été blessés lundi au Bénin lors d'une "explosion survenue dans une soute à munitions" dans une école de formation des officiers située dans le sud du pays, a annoncé mardi l'armée.

AFRICA RADIO

2 mai 2023 à 21h06 par AFP

L'explosion s'est produite lors d'un "transfert de matériels obsolètes", a indiqué dans un communiqué l'armée béninoise qui évoque un "accident pyrotechnique". Les militaires blessés ont été hospitalisés tandis qu'une équipe technique du Centre de perfectionnement aux actions postconflictuelles de déminage et de dépollution "a été déployée sur le site en vue de le sécuriser", a précisé l'armée. Lundi après-midi, les habitants de Toffo (sud), une localité rurale à quelque 90 km de la capitale Cotonou, ont été alertés par des bruits d'explosion venant de l'école des officiers. "Une épaisse et énorme fumée noire montait au ciel et on entendait des bruits comme si on tirait avec des armes", a rapporté Aimé Dossougouin, un habitant de la localité joint au téléphone par l'AFP. "Notre seul réflexe a été de fuir le plus loin possible. Beaucoup ont pensé que c'était une bombe", a poursuivi cet habitant de 28 ans. "Le Chef d'Etat-Major Général des Forces armées béninoises (...) tient à rassurer les populations riveraines sur le fait que la situation est maîtrisée", a indiqué l'armée, qui a invité les habitants "à ne pas manipuler les débris issus (de l'explosion) et à se rapprocher de ses personnels en cas de découverte de fragments d'explosifs". Le Bénin, comme la Côte d'Ivoire, le Ghana et le Togo, fait face à la menace croissante de combattants du groupe Etat islamique (EI) et d'Al-Qaïda, implantés au Niger et au Burkina Faso, et qui multiplient désormais les attaques sur son territoire. Les forces béninoises affirmaient le mois dernier avoir enregistré une vingtaine d'incursions depuis 2021. Le gouvernement béninois a indiqué envisager de recruter 5.000 hommes pour aider notamment ses forces de sécurité à protéger les frontières du nord.