Six millions d'euros budgétés pour la restitution de "biens mal acquis"

Benjamin Guy est responsable de la communication de l'ONG Transparency International France, ONG de lutte contre la corruption. Il était l'invité d'Africa radio mardi 09 janvier 2024 à 07h45

benjamin guy

9 janvier 2024 à 8h25 par Nadir Djennad

Pour la première fois, le budget de l'Etat français prévoit six millions d'euros pour "restituer" à des populations de pays étrangers des avoirs saisis dans des affaires de "biens mal acquis" par leurs dirigeants. Pour Benjamin Guy, il s'agit d'une première en France. 

Ces six millions d'euros proviennent de la vente d'avoirs saisis dans l'affaire Teodoro Nguema Obiang Mangue, surnommé "Teodorin", vice-président de Guinée équatoriale et fils aîné du chef de l'état de Guinée Equatoriale. 

Teodorin Obiang a été définitivement condamné en juillet 2021 par la justice française à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d'euros d'amende dans le cadre d'un procès pour "biens mal acquis". 

Le mécanisme de restitution prévoit de financer, après un dialogue avec les autorités, des projets de développement dans le pays concerné, en lien avec des ONG locales.

Selon Benjamin Guy, les restitutions pourraient aussi concerner d'autres pays à l'avenir, la Syrie, le Gabon et la République du Congo.

 

 

 

Benjamin Guy