Forum Investir en Afrique 2024

Botswana : le vol de batteries au lithium, casse-tête pour opérateur mobile

Le premier opérateur de téléphonie mobile du Botswana a indiqué jeudi être gravement pénalisé par une série de vols visant les batteries au lithium installées sur ses antennes relais, sur fond de hausse de la demande mondiale pour ce métal.

AFRICA RADIO

17 novembre 2022 à 18h36 par AFP

"Il s'agit d'une crise qui compromet gravement nos ambitions en matière de qualité de services aux clients", a déclaré à l'AFP Tebogo Lebotse-Sebego, porte-parole de l'opérateur Mascom Wireless. L'entreprise envisage de demander aux communautés vivant à proximité de ses antennes de l'aider à en assurer la surveillance, a-t-il ajouté. Les batteries au lithium sont utilisées en remplacement des moteurs thermiques pour les voitures électriques et pour fournir l'énergie nécessaire à de nombreux appareils, ainsi que pour stocker l'électricité produite à partir de sources d'énergie renouvelable comme le soleil et le vent. La demande de lithium est en nette hausse à l'échelle mondiale à la faveur de la transition écologique voulue par de nombreux pays pour tenter d'enrayer le changement climatique. Mardi, la police du Botswana a annoncé l'arrestation de quatre suspects zimbabwéens trouvés en possession d'une cargaison de 40 batteries au lithium, d'une valeur totale de quelque 75.000 euros. "Il s'agit d'articles soupçonnés d'avoir été volés sur plusieurs antennes de télécommunications appartenant à Mascom", a indiqué la police dans un communiqué. Selon le texte, deux autres personnes avaient été arrêtées la veille alors qu'elle se rendaient au Zimbabwe avec douze batteries dont elles "n'étaient pas en mesure de prouver l'origine".