Burkina: les membres du gouvernement déchu priés de quitter les résidences ministérielles

AFRICA RADIO

8 février 2022 à 17h06 par AFP

La junte militaire, qui a pris le pouvoir le 24 janvier au Burkina Faso, a demandé mardi aux membres du dernier gouvernement du président renversé Roch Marc Christian Kaboré de quitter les résidences ministérielles qu'ils occupent, selon un communiqué.

"Le président du Mouvement patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR, nom de la junte, ndlr), président du Faso, chef de l'Etat, invite les derniers membres du gouvernement" à "libérer les résidences ministérielles" dans un "délai de 72 heures", y indique le chef de la junte, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba. En outre, les ministres du gouvernement dissous disposent du même délai pour "réintégrer les véhicules mis à leur disposition au parc automobile de l'Etat", ainsi que "tout autre équipement ou matériel mis à leur disposition dans le cadre l'exercice de leurs fonctions", selon le texte. Après avoir arrêté et placé en résidence surveillée à Ouagadougou l'ancien président Roch Marc Christian Kaboré, puis dissous le gouvernement et l'Assemblée nationale, les putschistes avaient demandé aux ministres tout juste déchus de ne pas quitter le Burkina sans autorisation.