Egypte: l'auteur du meurtre d'une étudiante condamné à mort (source judiciaire)

AFRICA RADIO

28 juin 2022 à 14h36 par AFP

Un tribunal égyptien a condamné à mort mardi le meurtrier d'une étudiante, tuée devant son université parce qu'elle refusait ses avances, a-t-on appris de source judiciaire.

Le verdict dans cette affaire qui a suscité l'indignation dans le pays et au-delà a été rendu à Mansoura, au nord du Caire, deux jours seulement après l'ouverture du procès. Le jugement sera transmis au grand mufti d'Egypte, une haute autorité religieuse qui confirme presque systématiquement les condamnations à mort. Le tribunal de Mansoura a déclaré l'accusé Mohammed Adel coupable du "meurtre avec préméditation" de l'étudiante Nayera Achraf, précisant qu'il avait avoué le crime durant son procès, selon la source judiciaire. Le verdict a été accueilli avec soulagement devant le palais de justice de Mansoura, selon des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux. L'affaire était particulièrement suivie en Egypte où une vidéo du meurtre cette étudiante le 19 juin a été très partagée en ligne et au-delà car quelques jours après, une étudiante jordanienne, Imane Erchid, était tuée par balles à Amman par un jeune homme apparemment pour les mêmes raisons. L'auteur de ce dernier meurtre s'est suicidé selon les services de sécurité jordaniens. En Egypte, le prédicateur Mabrouk Attiya avait provoqué un tollé en estimant que si l'étudiante avait été voilée, elle aurait connu un autre sort. Selon les autorités, près de huit millions de femmes ont subi des violences en 2015 de la part d'un époux, d'un proche ou d'un étranger dans l'espace public. Le meurtre est passible de la peine capitale en Egypte, pays qui a procédé en 2021 au troisième plus grand nombre d'exécutions au monde selon Amnesty International.