Ethiopie: l'envoyé américain appelle à des progrès dans les pourpalers de paix

AFRICA RADIO

30 juillet 2022 à 12h06 par AFP

Le nouvel envoyé spécial américain pour la Corne de l'Afrique, Mike Hammer, a appelé samedi depuis Addis Abeba à des progrès dans l'organisation de pourparlers de paix et à la livraison sans restriction de l'aide humanitaire dans les zones touchées.

Arrivé la veille dans la capitale éthiopienne, Mike Hammer s'est entretenu avec le vice-Premier ministre Demeke Mekonnen, également ministre des Affaires étrangères, selon l'ambassade des Etats-Unis. Ils ont abordé "la nécessité de poursuivre les progrès pour assurer la fourniture sans entrave de l'aide humanitaire" mais aussi "l'établissement des responsabilités en matière de droits de l'homme et les pourparlers politiques pour mettre fin au conflit et parvenir à une paix durable", a indiqué l'ambassade sur son compte Twitter. Le gouvernement fédéral du Premier ministre Abiy Ahmed et les rebelles tigréens ont répété ces dernières semaines être prêts à des négociations de paix. Ils divergent toutefois sur l'identité du médiateur. Addis Abeba souhaite que les discussions soient parrainées par l'Union africaine, ce que refusent les autorités rebelles du Tigré, et qu'elles commencent "sans précondition". Or, les rebelles veulent comme préalable le rétablissement des services essentiels (électricité, télécommunications, banque, carburant...) dont la région est privée depuis plus d'un an. Le conflit au Tigré a débuté en novembre 2020 quand le Premier ministre éthiopien a envoyé l'armée fédérale, appuyée par des forces régionales de l'Amhara et l'armée érythréenne, pour déloger les autorités rebelles du Tigré. A l'issue d'une offensive lancée en juin 2021, les rebelles tigréens ont reconquis l'essentiel de la région, où les combats ont quasiment cessé depuis une trêve décidée en mars. La situation humanitaire dans cette zone privée de réseaux de télécommunications, d'internet et de banques, reste toutefois catastrophique et l'ONU chiffre à plus de 13 millions le nombre de personnes ayant besoin d'une aide alimentaire dans le Tigré et les régions voisines d'Afar et d'Amhara. Selon l'Ocha, l'agence humanitaire de l'ONU, 4.308 camions étaient arrivés à Mekele, la capitale du Tigré, au 19 juillet depuis la reprise des convois humanitaires le 1er avril. Selon l'ambassade des Etats-Unis, Mike Hammer a par ailleurs "examiné" lors de sa visite l'épineux dossier du Gerd, le Grand barrage de la Renaissance éthiopienne. Construit par l'Ethiopie sur le Nil Bleu, l'ouvrage suscite la colère de l'Egypte et du Soudan, riverains du Nil en aval. Tous deux craignent pour leur approvisionnement en eau.