L'ONU prolonge sa mission mais réduit ses effectifs à Abyei entre les deux Soudan

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Conseil de sécurité de l'ONU a approuvé mercredi à l'unanimité une résolution prolongeant de cinq mois sa mission de paix à Abyei, une région frontalière et pétrolière disputée entre le Soudan et le Soudan du Sud, en réduisant ses effectifs de Casques bleus.

La résolution, rédigée par les Etats-Unis, prévoit une extension jusqu'au 15 mai 2022 et une réduction du nombre de militaires à 3.250 contre les quelque 4.000 autorisés jusqu'à présent dans la mission Fisnua dont le mandat expirait mercredi soir. Le secrétaire général de l'ONU avait proposé dans un récent rapport deux réductions possibles, une à 3.250, l'autre à 2.900. Il y a un mois, les Etats-Unis n'avaient pas réussi à faire accepter à leurs partenaires un projet de résolution étendant de six mois la mission de l'ONU et avaient dû se contenter d'une prolongation technique d'un mois afin de donner davantage de temps aux négociations. Dans sa résolution, le Conseil de sécurité "prie instamment les deux gouvernements (du Soudan et du Soudan du Sud) de prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir qu'Abyei soit effectivement démilitarisée, notamment par le biais de programmes de désarmement si nécessaire". Le Conseil "exhorte les gouvernements du Soudan et du Soudan du Sud à prendre des mesures pour mettre en oeuvre et faciliter des mesures de confiance entre les communautés respectives de la zone d'Abyei", ajoute le texte. Etablie depuis 2011, la Fisnua avait été déployée après des affrontements meurtriers qui ont fait fuir 100.000 personnes. En avril, alors qu'il était chargé d'établir des options sur une fin de mission, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, avait conclu qu'elle ne pouvait passer que par un accord entre Soudan et Soudan du Sud sur le statut final de la région, toujours pas intervenu aujourd'hui.