Lutte antijihadiste: la Côte d'Ivoire va investir 405 millions d'euros sur trois ans

AFRICA RADIO

27 juin 2022 à 15h21 par AFP

La Côte d'Ivoire va investir 405 millions d'euros sur trois ans dans six de ses régions frontalières du Burkina Faso et du Mali, deux pays en proie aux violences jihadistes, pour y promouvoir notamment des programmes destinés à "sa jeunesse très vulnérable".

"Dans le cadre de la lutte contre la vulnérabilité dans les zones nord, notamment les six régions qui font frontière avec le Burkina et le Mali, le gouvernement a lancé un ambitieux programme d'insertion, et d'infrastructures en éducation et en santé, d'un coût global de 405 millions d'euros" sur la période 2022-2024, a déclaré lundi à l'AFP le ministre ivoirien de la Promotion de la jeunesse et de l'Insertion professionnelle, Mamadou Touré. Ce plan prévoit un "programme spécifique de 33 milliards de FCFA (50 millions d'euros) destiné à 60.000 jeunes" dans la formation, l'apprentissage et le financement de leur micro-entreprise, a-t-il souligné. "Nous faisons de la prévention" et "c'est extrêmement important pour notre pays", a ajouté le ministre. Face à la menace jihadiste dans le nord du pays qui a été la cible d'attaques armées sporadiques depuis deux ans, les autorités ivoiriennes prônent une réponse sécuritaire en collaboration avec les pays voisins. Mais "nous voulons, à côté de la réponse militaire (...) bâtir un programme social ambitieux pour (...) donner aux jeunes des perspectives afin d'éviter qu'ils soient des cibles faciles pour les mouvements jihadistes", a expliqué M. Touré, rappelant que "beaucoup de jeunes sortis des madrassas (écoles coraniques) ont parfois des difficultés d'insertion".