Malawi: un ex ministre et un banquier arrêtés pour avoir menti au FMI

Par AFP

AFRICA RADIO

L'ex ministre des Finances et l'ancien gouverneur de la Banque centrale ont été arrêtés au Malawi, pour avoir fourni des bilans truqués au FMI, a indiqué mercredi la police.

Joseph Mwanamveka, 57 ans, et l'ancien gouverneur de la banque centrale du Malawi, Dalitso Kabambe, 48 ans, sont accusés d'avoir manipulé des comptes pour obtenir un prêt de l'institution financière américaine. Les deux hommes "ont orchestré la falsification des déclarations de la dette brute et des réserves dans le but de faire croire au Fonds monétaire international que le gouvernement du Malawi remplissait les conditions pour obtenir des facilités de crédit", affirme la police dans un communiqué. L'arnaque une fois découverte, le FMI a suspendu son aide "au détriment des Malawites ordinaires", a-t-elle ajouté. Les deux accusés étaient en fonction entre 2014 et 2021, sous l'ancien président Peter Mutharika. M. Mutharika a perdu face à Lazarus Chakwera à la dernière présidentielle, dont les résultats définitifs ont été annoncés l'année dernière après l'annulation de la victoire de M. Mutharika par les tribunaux, pour cause d'irrégularités. Avant de devenir ministre des Finances, Mwanamveka était président de la banque publique Malawi Savings Bank, vendue à au secteur privé pendant son mandat. M. Mwanamveka sera également interrogé sur cette vente en 2015 suspectée d'être "frauduleuse", a précisé la police. Lazarus Chakwera a été élu sur la promesse de lutter contre la corruption dans un des pays les plus pauvres du monde.