Maroc: quatre arrestations pour l'agression d'un travesti à Tanger (médias)

AFRICA RADIO

13 novembre 2022 à 18h21 par AFP

Quatre personnes, dont trois mineurs, ont été arrêtées au Maroc, soupçonnées d'avoir agressé un homme vêtu en femme à Tanger et d'avoir proféré des insultes homophobes à son adresse, ont indiqué dimanche des médias locaux.

Les quatre suspects, âgés de 13 à 24 ans, sont soupçonnés "d'être impliqués dans une affaire de coups et blessures sur la voie publique" survenue samedi soir sur l'une des principales avenues de la ville côtière de Tanger (nord), selon les sites d'information Le360 et Al Yaoum24. Dans une vidéo, relayée dimanche sur les réseaux sociaux, un groupe de jeunes rouent de coups un homme habillé en robe sa perruque à la main, en proférant des insultes homophobes. Dans une deuxième vidéo, on distingue les agresseurs en train de pourchasser leur victime avant de la jeter à terre et de lui asséner de nouveau des coups. Les questions de moeurs font l'objet d'une forte pression sociale dans ce pays tiraillé entre conservatisme religieux et modernité. Le code pénal marocain sanctionne de six mois à trois ans de prison "les actes licencieux ou contre-nature avec un individu du même sexe". Mais l'homosexualité est relativement moins réprimée que dans d'autres pays de la région et les poursuites ne sont pas systématiques. En 2019, une affaire similaire à Marrakech avait provoqué l'émoi dans le royaume. La vidéo montrait un homme habillé en robe, menotté après un accident de la circulation, marcher pieds nus, entouré de policiers et escorté par une foule de personnes qui le filmaient et l'insultaient, sans réaction des forces de l'ordre. Quatre policiers avaient été sanctionnés à la suite de cette affaire.