Accident d'avion au Nigeria: au moins 13 morts

Par La rédaction

Lagos (AFP)

Le bilan de l'accident d'un avion qui s'est écrasé jeudi au décollage à l'aéroport de Lagos après une panne de moteur s'est alourdit à au moins treize morts, a déclaré un porte-parole du ministère nigérian de l'Aviation.

"Il y avait 20 personnes à bord, 13 passagers et sept membres d'équipage", a déclaré le porte-parole, Joe Obi."La mort de treize personnes est confirmée, il y a six blessés et on est toujours sans nouvelles d'une personne", a-t-il dit.Un communiqué du ministère de l'Aviation avait auparavant rapporté que l'avion transportait 27 personnes, 20 passagers et sept membres d'équipage.

"C'était un avion d'Associated Airline.Sa destination était Akure (dans le sud-ouest).Le moteur a eu une avarie au décollage et il (l'avion) s'est écrasé et a pris feu" sur la piste, a-t-il précisé.

Selon un autre responsable de la MENA, Manzo Ezekiel, l'appareil s'est écrasé près de réservoirs de carburant, dans le périmètre de l'aéroport, sans qu'on sache si ce fuel avait pris feu.

L'avion avait décollé aux environs de 09H30 (08H30 GMT) du terminal desservant les liaisons intérieures, à l'aéroport international Murtala Mohammed de Lagos.

L'accident s'est produit plus d'un an après celui d'un autre avion d'une ligne intérieure nigériane, Dana Air, écrasé à la suite d'une avarie de moteur alors qu'il approchait Lagos en provenance de la capitale fédérale Abuja.

Le crash n'avait laissé aucune survivant parmi les 153 personnes à bord et la chute de l'appareil sur un quartier résidentiel de la métropole économique avait provoqué la mort de six personnes au sol.

Le Nigeria avait promis d'assainir son secteur du transport aérien à la suite de cette catastrophe. 

L'accident de la Dana Air a été le plus meurtrier au Nigeria depuis la chute au décollage de Lagos, en 1992, d'un C-130 militaire, avec un bilan de quelque 200 morts.D'autres accidents meurtriers se sont produits au cours de la décennie passée, le plus récent en 2005.

Le secteur aérien nigérian traverse une crise, avec la fermeture l'an dernier d'Air Nigeria à la suite de conflits du travail.

En raison des retards fréquents et de la mauvaise qualité des services sur les lignes intérieures, de nombreuses compagnies de charter ont vu le jour, utilisé notamment par les dirigeants politiques et les hommes d'affaires.