Afrique du Sud: retrait d'un livre controversé dénonçant un réseau pédophile pendant l'apartheid

4 mars 2020 à 16h13 par AFP

AFRICA RADIO

Un livre accusant de hauts dignitaires de l'ancien régime sud-africain de l'apartheid d'avoir organisé un cercle pédophile dans les années 1980 a été retiré de la vente, a annoncé la maison d'édition de l'ouvrage, estimant que des allégations visant un ex-ministre ne pouvaient pas être prouvées.

Dans le livre "The Lost Boys of Bird Island" (Les Enfants perdus de l'île aux oiseaux), les auteurs - Mark Minnie, un ancien policier sud-africain, et Chris Steyn, une journaliste d'investigation - accusent des hauts dignitaires du régime de l'apartheid d'avoir abusé sexuellement de garçons mineurs.Quelques jours après la publication du livre, en 2018, Mark Minnie avait été retrouvé mort, une arme à ses côtés.Dans cet ouvrage, "des déclarations sont faites laissant suggérer que Barend du Plessis (ancien ministre des Finances), bien que non nommé, puisse avoir été impliqué dans l'abus sexuel de garçons mineurs", a expliqué la maison d'édition NB Publishers dans un communiqué mardi."Les déclarations contestées n'ont pu être vérifiées de façon indépendante", a-t-elle ajouté, présentant ses "excuses pour la publication de ces allégations"."Ces excuses se limitent à M. du Plessis et ne concernent aucune autre personne identifiée dans le livre comme ayant joué un rôle dans les événements décrits dans le livre", a précisé NB Publishers."The Lost Boys of Bird Island" dénonce un réseau de pédophilie mis en place notamment par Magnus Malan, le très puissant ministre de la Défense sud-africain dans les années 80, au moment de l'apartheid, mais aussi par trois autres ministres et un riche homme d'affaires.Selon ces révélations, ils auraient kidnappé de jeunes garçons, généralement métis, dans les rues, avant de les emmener sur l'île Bird, une réserve naturelle située près de Port Elizabeth (sud), où ils se seraient livrés à des sévices sexuels sur leurs victimes. Le livre mentionne des anecdotes particulièrement sordides conduisant parfois les enfants à des blessures graves.Le régime de l'apartheid est officiellement tombé en 1994 avec l'élection du premier président noir, Nelson Mandela, prix Nobel de la paix.