Afrique du Sud: un mineur tué en marge d'une grève

Par AFP

AFRICA RADIO

Un mineur a été tué par balle en Afrique du Sud alors qu'il se rendait sur son lieu de travail dans une mine affectée par une grève, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Depuis mercredi, les trois mines d'or sud-africaines appartenant à Sibanye-Stillwater, le principal producteur d'or dans le pays (32.000 personnes), sont fermées en raison d'une grève des mineurs qui réclament de meilleures rémunérations."Il y a eu pas mal de violences et d'intimidation", a déclaré jeudi à l'AFP le porte-parole de Sibanye-Stillwater, James Wellsted."L'un de nos employés a été tué pendant la nuit (de mercredi à jeudi). Il y a eu plusieurs autres blessés, notamment des employés qui ont été hospitalisés après avoir été blessés par balle et après avoir été poignardés", a-t-il ajouté.Le Syndicat national des mineurs (NUM) a précisé que la personne tuée faisait partie de ses membres.Elle a été attaquée dans un bus qui conduisait les mineurs vers la mine de Beatrix à Welkom (centre)."Les assaillants ont commencé à fermer les barrières de sécurité et jeté des pierres contre le bus", a précisé le NUM dans un communiqué. "Un de nos membres a été tué par balles et d'autres ont été blessés", a-t-il ajouté.Les grèves sont fréquentes dans le secteur minier sud-africain, l'une des principales ressources du pays.Selon le Conseil sud-africain des ressources minières, qui représente les entreprises du secteur, les réserves d'or rentables dans le pays pourraient être épuisées d'ici 2033.