Algérie : Les clubs pas rassurés par le professionnalisme

Par La rédaction

L'immobilisme des instances dirigeantes inquiète les clubs algériens : alors qu'ils sont sensés passer au professionnalisme, les mesures prévues traînent en longueur. Une réunion des formations de Ligue 1 algérienne a exposé tous les problèmes.

Le football algérien est passé à l'ère du professionnalisme : des centres de formation, des techniciens brevetés, plus d'argent... les promesses étaient belles. Mais, à l'aune de sa première saison, la Ligue 1 algérienne fait la moue. En effet, les seize clubs de première division ont exprimé de "réelles inquiétudes" à propos du "retard accusé par les instances concernées dans l'application des mesures déjà prises pour les assister dans leur passage vers le professionnalisme." C'est Mahfoud Kerbadj, le président de la LFP, qui le dit lui-même. Les réunions se sont pourtant multipliées depuis le début de l'année afin d'accélérer le processus. En (...)

> Lire la suite