Allemagne: un Gambien emprisonné, soupçonné de crimes contre l'humanité

Par AFP

AFRICA RADIO

Un Gambien, ancien membre présumé des forces armées, a été arrêté mardi en Allemagne pour des soupçons de crimes contre l'humanité dans son pays entre fin 2003 et fin 2006, a annoncé le Parquet fédéral allemand.

Présenté seulement comme Bai L., l'homme a été interpellé à Hanovre, dans le nord-ouest du pays et son appartement a été perquisitionné.Il est également soupçonné d'assassinats et de tentatives d'assassinat, selon le Parquet de Karlsruhe (sud-ouest), qui affirme qu'il fut de décembre 2003 à décembre 2006 le chauffeur d'une unité des forces armées chargée d'exécuter des critiques du régime en place à Banjul.Ces exécutions avaient pour objectif d"intimider la population gambienne et d'opprimer l'opposition", selon le communiqué.Il est soupçonné d'avoir participé à trois "opérations de liquidation" : contre un avocat en décembre 2003 qui a toutefois réussi à survivre à ses blessures, en 2004 contre un journaliste, et en 2006 contre un opposant présumé. Dans les trois cas, il servait de chauffeur aux tueurs, souligne l'autorité judiciaire.La justice allemande applique le principe de la "compétence universelle" qui permet de juger des crimes en Allemagne quel que soit l'endroit dans le monde où ils ont été commis.Le parquet n'a fourni aucune indication sur les circonstances de l'arrivée de cet homme en Allemagne.Yahya Jammeh était arrivé au pouvoir en 1994 par un coup d'Etat dans ce petit pays anglophone d'Afrique de l'Ouest, et a dirigé pendant 22 ans un régime de féroce répression, marqué par des tortures, viols et exécutions extra-judiciaires.