Attentats de Kampala: 32 suspects au total mis en examen

Par La rédaction

KAMPALA (AFP)

Trente-deux personnes au total ont été mises en examen par la justice ougandaise pour leur implication présumée dans les attentats meurtriers de Kampala, revendiqués par les islamistes somaliens shebab, a annoncé mercredi à l'AFP le procureur général Richard Butera.

Les 32 suspects ont été présentés à un juge mardi et sont accusés de meurtres, tentatives de meurtre et acte de terrorisme, a indiqué M. Butera.

Deux attentats suicide avaient visé un restaurant éthiopien et le bar d'un club de rugby qui retransmettaient la finale de la Coupe du monde de football tuant 76 personnes le 11 juillet dans la capitale ougandaise.

Les shebab somaliens, liés à Al-Qaïda, avaient revendiqué ces attaques, affirmant avoir agi en représailles à la participation de l'Ouganda à la force de paix de l'Union africaine en Somalie (Amisom) déployée à Mogadiscio.

Parmi les 32 mis en examen, figurent quatre suspects ougandais, montrés à la presse le 12 août dernier et présentés comme les principaux organisateurs des attentats.

Au total, ce sont 14 Ougandais, 10 Kényans, 6 Somaliens, un Rwandais et un Pakistanais qui ont été présentés devant le juge et seront tous jugés au cours d'un même procès, selon le quotidien gouvernemental New Vision.

"Nous avons un dossier très lourd.Toutes ces personnes seront jugées, mais d'autres pourront suivre, les enquêtes se poursuivent", a souligné le procureur général.

Le procès devrait avoir lieu dans environ quatre mois, a-t-il précisé.