Cap-Vert: jusqu'à 12 ans de prison ferme contre des marins russes pour trafic de cocaïne

Par AFP

AFRICA RADIO

La justice capverdienne a condamné vendredi à des peines allant jusqu'à 12 ans de prison onze marins russes accusés de trafic international de drogue, plus d'un an après leur arrestation avec 9,5 tonnes de cocaïne sur leur navire.

"Il a été prouvé que tous les membres de l'équipage ont agi intentionnellement pour avoir décidé de transporter les (9,5) tonnes de cocaïne, pour avoir caché la cargaison et pour n'avoir rien déclaré aux autorités capverdiennes", a déclaré, lors de la lecture de la sentence, un juge du tribunal de Praia, la capitale du Cap-Vert, qui jugeait les prévenus."Vous êtes reconnus coupables de trafic international de drogue sous sa forme aggravée", a ajouté le juge. L'avocat de la défense, Martinho Landim, a déclaré à l'AFP qu'il ferait appel de cette décision qui avait été mise en délibéré le 31 janvier.Le capitaine du navire, Serguei Kotlosvsi, 75 ans, a écopé de 12 ans ferme et les 10 autres membres de l'équipage de 10 ans chacun. Les onze accusés ont tous été acquittés pour l'accusation d'"association criminelle".Le parquet avait requis 18 ans de prison contre le capitaine du navire et des peines de 15 ou 13 ans pour les dix autres prévenus, détenus depuis le 31 janvier 2019 à Praia.Le tribunal a ordonné vendredi la saisie du navire au profit de l'Etat du Cap-Vert, décidé l'expulsion des 11 condamnés du pays à la fin de leur peine et leur interdiction d'y entrer à nouveau pendant quatre ans.Douze membre d'équipage âgés de 28 à 75 ans, tous Russes, du cargo ESER battant pavillon panaméen, avaient été interpellés dans le port de Praia, la capitale du Cap-Vert.Leur navire, en provenance d'Amérique du Sud et qui se dirigeait vers Tanger (Maroc), avait été forcé de faire escale dans cet archipel de l'océan Atlantique après le décès à bord d'un des membres d'équipage, sur les 13 au départ du voyage.Un des 12 marins en détention préventive depuis un an est décédé de maladie deux semaines avant l'ouverture du procès fin janvier. La police capverdienne, bénéficiant d'informations de son homologue portugaise, avait découvert à bord 9,5 tonnes de cocaïne, la plus importante saisie de drogue jamais réalisée dans le pays.Archipel constitué de 10 îles, le Cap-Vert fait partie des pays ouest-africains utilisés par les trafiquants comme points de transit de la drogue en provenance d'Amérique du Sud à destination de l'Europe.