Covid-19: l'ONU se félicite de premiers cessez-le-feu par des groupes armés

26 mars 2020 à 16h35 Par AFP
L'ONU, qui avait réclamé lundi un cessez-le-feu général dans tous les pays en conflit dans le monde pour mieux combattre la pandémie de Covid-19, s'est félicitée jeudi d'avoir été entendue par certains groupes combattants au Cameroun et aux Philippines.

"Nous accueillons favorablement le cessez-le-feu temporaire annoncé le 25 mars par les Forces de défense camerounaises du Sud", a déclaré le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric, lors de son point-presse quotidien."Le secrétaire général (Antonio Guterres) appelle les autres groupes armés à faire de même" dans ce pays. Il demande à nouveau une "relance du dialogue sur toutes les questions pertinentes dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun et la fin de la violence et de la souffrance humaine", a précisé le porte-parole.Ces deux régions anglophones du Cameroun sont en proie à un conflit meurtrier entre l'armée et des rebelles séparatistes depuis près de trois ans. Ce conflit a déjà fait plus de 3.000 morts, dont de nombreux civils.L'ONU s'est aussi félicité du "cessez-le-feu temporaire annoncé le 24 mars par le Parti communiste des Philippines avec le gouvernement des Philippines"."Le secrétaire général encourage les parties à trouver une solution politique définitive afin de mettre un terme à leur long conflit", a précisé Stéphane Dujarric.Il espère que ces cessez-le-feu "vont servir d'exemple dans le monde pour faire taire les armes et réunir les gens face à la menace mondiale du Covid-19".Lundi, Antonio Guterres avait lancé un vibrant appel "à un cessez-le-feu immédiat, partout dans le monde" afin de préserver, face à la "furie" du Covid-19, les civils les plus vulnérables dans les pays en conflit.