Kony: l'Ouganda dit avoir chassé l'Armée de résistance du seigneur de son territoire

Par La rédaction

KAMPALA (AFP) - (AFP)

Le gouvernement ougandais a souligné vendredi que son armée avait chassé la guérilla de l'Armée de résistance du seigneur (LRA) de son territoire depuis 2006, en réponse au succès de la diffusion sur internet d'une vidéo dénonçant les exactions du dirigeant de ce mouvement, Joseph Kony.

La vidéo, qui comptait vendredi plus de 45 millions de vues, quatre jours après sa publication, a été réalisée par l'ONG américaine Invisible Children afin de lancer une campagne pour traîner devant la justice Joseph Kony.

Mais cette campagne au succès foudroyant sur internet a également été critiquée comme étant excessivement simplificatrice, notamment parce qu'elle ne rappelle pas assez clairement, selon ses détracteurs, que la LRA était aujourd'hui très affaiblie, après avoir été chassée d'Ouganda et contrainte de se replier en Centrafrique.

"Nous sommes reconnaissants envers les efforts renouvelés en vue d'aider à l'arrestation de Joseph Kony et à l'élimination de la LRA de la région d'Afrique centrale", a réagi le gouvernement ougandais dans un communiqué.

"Le gouvernement ougandais appelle cependant fermement toute campagne de sensibilisation à prendre complètement en considération les réalités actuelles de la situation", poursuit le texte.

"Une mauvaise interprétation de certains contenus de médias pourrait inciter certains à croire que la LRA est aujourd'hui active en Ouganda", poursuit le gouvernement, qui ne cite jamais explicitement la vidéo de Invisible Children.

"Il doit être rappelé clairement que la LRA n'est actuellement active sur aucune partie du territoire ougandais" après "avoir été chassée (par l'armée ougandaise) à la mi 2006", poursuit Kampala.

"Il s'agit d'un groupe diminué et affaibli dont les effectifs ne dépassent pas 300 (hommes).La menace posée par la LRA dans les pays voisins (de l'Ouganda) a été considérablement réduite et nous avons bon espoir qu'elle sera totalement éliminée avec le soutien logistique américain", indique le gouvernement.

La vidéo, accessible via YouTube, réclame une intervention militaire américaine pour arrêter Joseph Kony, au delà du déploiement déjà effectif dans la région du centre de l'Afrique d'une centaine de soldats américains, autorisé en octobre dernier par le président Barack Obama.

Joseph Kony est réputé responsable de l'enlèvement, de la torture et de l'exploitation de dizaines de milliers d'enfants au cours des 20 dernières années.

La vidéo sur Joseph Kony