La Palestine peut-elle être reconnu comme un Etat par l�??ONU ?

Par La rédaction

Le Président de la Palestine, Mahmoud Abbas, souhaite faire de son pays un Etat membre de l' ONU. Il a en effet déclaré lundi à Ban Ki Moon, secrétaire général de l'ONU, qu'il soumettrait sa demande d'adhésion au Conseil de sécurité ce vendredi. Cette démarche n'est pas du goût des Etats-Unis ni d'Israël, qui opteraient plutôt pour des négociations directes.Les Etats Unis ont déclaré qu'ils opposeraient leur véto, si Mahmoud Abbas ne retirait pas sa requête, prétextant les violences qui pourraient s'en suivre. Ne voulant pas voir leur image se dégrader auprès des pays arabes, les Etats Unis tentent de convaincre les autres Etats membres du Conseil de sécurité de conseiller le président palestinien à la modération. D'autant plus que cela mettrait Obama dans une position assez inconfortable, étant donné qu'il avait déclaré un an plus tôt être pour l'intégration de la Palestine dans l'ONU.Le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou a affirmé qu'il se rendrait à New York, à la session annuelle de l'Assemblée générale de l'ONU, où il devrait tenir un discours. "Mon voyage a un double objectif : faire en sorte que la tentative (des Palestiniens) de contourner des négociations directes échoue au Conseil de sécurité, et exprimer notre vérité à l'Assemblée générale", a t-il annoncé au début du conseil des ministres hebdomadaire. "La vérité, c'est qu'Israël veut la paix et que les Palestiniens font tout leur possible pour bloquer des négociations directes (...). Ils doivent comprendre que la paix ne peut être obtenue que par des négociations, et non en essayant de les contourner par la voie de l'ONU", ajoute t-il.Concernant l'Union Européenne, les choix sont partagés. Alors que la Grande Bretagne est pour l'adhésion de la Palestine à l'ONU, d'autres pays comme l'Allemagne, les Pays Bas, la Pologne et la République tchèque sont plutôt contre. La France quant à elle n'a pas encore pris position, sans oublier que le président SARKOZY a toujours appelé à la coexistence des deux Etats palestinien et israélien.Dans le cas où la démarche de Mahmoud Abbas se soldait par un échec, ce dernier pourrait se tourner vers l'assemblée générale afin de demander le statut « d'Etat non membre ». Ce statut ne demandant que la majorité simple. Affaire à suivre.FATY