Le conseil interministériel algérien prévu samedi pour juguler la hausse des prix

Par La rédaction

ALGER (AFP)

Un Conseil interministériel se tiendra samedi pour examiner les moyens de juguler la flambée des prix des produits de base, qui a provoqué des émeutes dans plusieurs régions du pays, a annoncé vendredi le ministre algérien du Commerce Mustapha Benbada.

Cette réunion sera consacrée essentiellement aux lois relatives à la concurrence et aux pratiques commerciales, en particulier la définition des marges bénéficiaires des produits de large consommation, a précisé le ministre, cité par l'agence de presse APS.

Un groupe de travail de responsables du ministère, de producteurs et de transformateurs des produits de base a été également mis en place jeudi concernant la mise en oeuvre de textes réglementant les marges, a ajouté M. Benbada.

La hausse subite et importante des prix des produits alimentaires de base enregistrée début janvier a provoqué des manifestations violentes depuis mercredi dans nombre des 48 départements d'Algérie.

Les prix des produits de première nécessité tels que le sucre, l'huile, la farine et les céréales ont enregistré depuis le début de l'année une forte augmentation, allant de 20 à 30%.

L'Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) avait plaidé jeudi pour le "plafonnement des prix des produits de large consommation".

M. Benbada avait affirmé mercredi que la flambée des prix de ces produits était due à la hausse mondiale des prix mais aussi aux nouvelles conditions d'approvisionnement en produits de large consommation imposées aux grossistes et détaillants.

Au lendemain des violentes manifestations contre la vie chère en Algérie, la police entourait vendredi, jour hebdomadaire de repos dans ce pays, les mosquées des quartiers sensibles de la capitale et les matches de football ont été annulés à titre préventif.

Les imams des mosquées d'Algérie ont par ailleurs appelé vendredi au calme et à la sérénité lors de la grande prière hebdomadaire.