Libye: trois morts, 15 blessés dans des raids contre le siège de la télévision

Par La rédaction

TRIPOLI (AFP) - (AFP)

  Trois personnes ont été tuées et quinze autres blessées dans des frappes de l'Otan contre le siège de la télévision libyenne à Tripoli, ont annoncé les employés de la télévision dans un communiqué.

"Trois de nos collèges ont été tués et 15 autres blessés durant l'exercice de leur devoir professionnel en tant que journalistes libyens", a indiqué le directeur de la chaîne Al-Jamahiriya diffusant en langue anglaise, Khaled Bazilia qui lisait le communiqué.

M. Bazilia a qualifié les raids de l'Otan d'"acte de terrorisme international", en violation des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU.

Plus tôt, l'Otan a annoncé avoir mené une série de frappes de précision contre trois émetteurs de la télévision libyenne afin de "réduire le colonel Kadhafi au silence".

 "Il y a quelques heures, l'Otan a réalisé des frappes aériennes contre trois centres émetteurs satellitaires de la télévision libyenne (...) avec l'objectif d'empêcher le colonel Kadhafi de l'utiliser pour intimider et inciter à mener des actes de violences contre sa population", a expliqué l'Alliance dans un communiqué.

"Nous sommes des employés de la télévision officielle libyenne.Nous ne sommes pas une cible militaire, nous ne sommes pas des commandants de l'armée et nous ne constituons pas une menace pour les civils", a indiqué M. Bazilia.

"Nous avons le droit de travailler dans un environnement sécurisé protégé par le droit national et international", a-t-il ajouté, appelant à une "protection complète de la communauté internationale".