Nigeria: 19 otages libérés, dont 2 Français, pas de rançon payée affirme l'armée

18 novembre 2010 à 11h05 par La rédaction

PORT HARCOURT (AFP)

 L'armée nigériane a présenté jeudi à la presse à Port Harcourt 19 otages libérés la veille lors d'une intervention militaire dans le camp d'un groupe rebelle dans la région pétrolifère du sud du Nigeria, et affirmé qu'aucune rançon n'avait été versée.

 Les 19 otages incluent deux Français, deux Américains, deux Indonésiens, des Nigérians et un Canadien, tous enlevés alors qu'ils travaillaient sur des installations pétrolières dans le delta du Niger (sud du Nigeria).Tous avaient l'air en bonne santé jeudi, certains portant encore leurs vêtements de travail.

"Ces hommes ont été retrouvés dans le camp d'Obese dans l'Etat de Rivers", a déclaré devant la presse le général Charles Omoregie.

Aucune rançon n'a été versée pour leur libération, a-t-il affirmé."Pas un sou n'a été payé pour la libération de ces personnes.Il s'agissait d'une attaque soutenue (de l'armée).Nous ne négocions pas", a-t-il déclaré, au cours d'une conférence de presse.

Huit des otages avaient été capturés lors d'une attaque cette semaine sur une installation d'ExxonMobil, sept autres la semaine dernière lors d'un raid sur un bateau et une plateforme d'Afren et les quatre restants seraient des employés de Julius Berger, capturés dans un incident distinct, selon des sources des forces de sécurité.