Nigeria: 2 agriculteurs tués et 2 enlevés par des jihadistes présumés

Par AFP

AFRICA RADIO

Des membres présumés du groupe jihadiste Boko Haram ont tué deux agriculteurs et en ont enlevé deux autres près de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, a indiqué samedi une milice locale à l'AFP.

Les assaillants à cheval ont attaqué des agriculteurs qui cultivaient leurs champs dans le village d'Alau.Ils ont tué deux d'entre eux à coup de machette et en ont emmené deux autres après les avoir blessés, selon des sources locales."Les corps des deux cultivateurs tués portaient des entailles profondes à la machette, sur la tête et sur le torse", a expliqué Mohammed Bukar, un membre d'une milice locale."Les survivants de cette attaque disent que deux autres hommes ont été blessés puis emmenés de force par les assaillants", a-t-il ajouté.Ces agriculteurs qui vivaient dans un camp de déplacés situés en bordure de la ville de Maiduguri étaient venus s'occuper de leurs cultures dans le village, selon Babakura Kolo, le chef de la milice locale. Beaucoup de déplacés tirent une partie de leur subsistance de la vente de bois ou de la culture de champs proches de leur camp.Les bûcherons, les bergers et les pêcheurs sont régulièrement attaqués par les hommes de Boko Haram, qui les accusent de récolter des informations pour le compte de l'armée nigériane et des milices qui l'appuient dans la lutte contre les jihadistes.Selon les Nations unies, 10,6 millions de personnes (sur un total de 13 millions), soit "quatre personnes sur cinq" dépendent de l'aide humanitaire pour leur survie dans les trois Etats du Nigeria les plus touchés par le conflit (Borno, Yobe et Adamawa).Plus de 36.000 personnes ont été tuées depuis 2009 dans les violences dans le nord-est du Nigeria, où plus de deux millions de personnes ne peuvent toujours pas regagner leur foyer.