Nigeria: cinq civils tués par Boko Haram (sources de sécurité)

Par AFP

AFRICA RADIO

Des combattants du groupe jihadiste Boko Haram ont tué cinq personnes et en ont enlevé plusieurs autres, alors qu'elles ramassaient du bois dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris vendredi auprès de sources de sécurité.

Les islamistes armés ont ouvert le feu sur ces civils jeudi près de la ville de Dikwa, à 90 km de Maiduguri, dans l'Etat de Borno, bastion de l'insurrection."Un groupe de personnes était sorti de la ville pour aller ramasser du bois, mais les terroristes de Boko Haram les ont attaqué, tuant cinq d'entre eux", a déclaré à l'AFP Babakura Kolo, responsable d'une milice engagée aux côtés des forces de sécurité dans la lutte anti-jihadiste."Les autres bûcherons ont pris la fuite et plusieurs d'entre eux ont été capturés par les assaillants", a-t-il ajouté.Dikwa abrite plus de 70.000 personnes déplacées par les violences, vivant de l'aide humanitaire, dans plusieurs camps. Certains tentent d'améliorer leur quotidien en coupant les arbres des environs, revendus comme bois de chauffage.Les jihadistes s'en prennent régulièrement aux fermiers, bergers et bûcherons qu'ils accusent de collaborer avec l'armée en lui transmettant des informations.Le conflit a fait 36.000 morts et environ deux millions de déplacés depuis 2009, selon les Nations unies. La violence s'est propagée au Niger, au Tchad et au Cameroun voisins, poussant les pays du bassin du lac Tchad à former une coalition militaire régionale pour combattre les jihadistes.