Dépêches AFP

Nigeria: un ancien ministre de la Justice inculpé de corruption

21 janvier 2020 à 13h55 Par AFP
L'agence nigériane anticorruption (EFCC) a annoncé mardi avoir inculpé de corruption un ancien ministre de la Justice compromis dans un scandale portant sur plus d'1,3 milliard de dollars et dans lequel sont impliquées les compagnies pétrolières Shell et ENI. "Nous avons retenu de multiples accusations de corruption à Abuja à l'encontre de M. Mohammed Adoke en relation avec le contrat pétrolier de Malabu. L'ancien ministre sera traduit en justice bientôt", a déclaré à l'AFP Tony Oriade, porte-parole de la Commission des crimes économiques et financiers du Nigeria.Le scandale concerne un accord pétrolier d'1,3 milliard de dollars impliquant les compagnies italienne ENI et anglo-néerlandaise Shell, accusées d'avoir distribué des pots-de-vin pour l'achat en 2011 du bloc pétrolier offshore OPL245. Les deux entreprises ont nié tout acte répréhensible dans cette affaire surnommée le "scandale de Malabu", d'après le nom de la principale entreprise impliquée dans les contrats.M. Adoke avait été arrêté en décembre dernier par l'EFCC à Abuja, après avoir quitté Dubaï où il avait été arrêté en vertu d'un mandat d'arrêt délivré par un tribunal nigérian dans ce scandale, l'un des plus gros scandale de corruption de l'histoire du pays.L'ancien ministre est accusé de blanchiment d'argent et d'avoir touché un pot-de-vin de 300 millions de nairas (800.000 dollars, 750.000 euros) dans le cadre de la vente du bloc OPL245 à Shell et à ENI.M. Adoke aurait reçu le pot-de-vin des mains d'un homme d'affaires, Abubakar Aliyu, qui a lui aussi été inculpé.L'ancien ministre du Pétrole, Dan Etete, qui fait également l'objet d'un mandat d'arrêt nigérian, est toujours recherché dans le cadre de ce scandale.La mise en cause de Shell et d'ENI a donné lieu à des inculpations en Italie et à une enquête aux Pays-Bas.joa/del/sd/jh