ONU: le Soudan du Sud paie des dettes et récupère son droit de vote

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Soudan du Sud a récupéré jeudi son droit de vote à l'Assemblée générale de l'ONU après avoir payé une partie de ses dettes à l'Organisation, ce qui n'est toujours pas le cas de l'Iran, a-t-on appris vendredi auprès des Nations unies.

"Le Soudan du Sud a fait le paiement nécessaire pour réduire ses arriérés", ce qui lui permet de récupérer son droit de vote perdu en janvier, a indiqué le porte-parole de l'Assemblée générale, Brenden Varma, sans donner de chiffre.Juba devait verser au minimum 22.804 dollars pour retrouver la possibilité de participer à un scrutin.L'article 19 de la Charte des Nations unies prévoit une suspension du droit de vote à l'Assemblée générale pour tout pays dont le montant des arriérés est égal ou supérieur à la contribution due par lui pour les deux années complètes écoulées.En janvier, la Centrafrique et le Congo-Brazzaville ont également été touchés par l'interdiction de voter. Ces deux pays doivent débourser au minimum respectivement 29.395 dollars et 90.844 dollars pour faire lever l'interdiction.Selon l'Organisation, ces deux Etats ont envoyé récemment "des lettres" au secrétariat de l'ONU faisant part de leur "intention de payer".Le cas de l'Iran, également suspendu du droit de vote depuis le début de l'année, reste à ce jour non résolu. Téhéran doit verser au minimum 16,2 millions de dollars pour le récupérer.En raison de sanctions financières américaines, l'Iran a été jusqu'à présent dans l'impossibilité matérielle de régler ses dettes. Ce pays "est toujours soumis à l'article 19 mais nous continuons de travailler à une solution viable", a indiqué à l'AFP le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric.Pour leur part, les Etats-Unis ont des arriérés à l'égard des Nations unies d'un montant évalué aujourd'hui à environ 1,3 milliard de dollars. Ce montant ne les place cependant pas sous la règle de l'article 19 de la Charte.Le budget annuel de fonctionnement de l'ONU est d'environ 3,2 milliards de dollars. Celui des opérations de paix, séparé, atteint par an quelque 6,5 milliards de dollars.