Opération antijihadiste au Burkina : "11 terroristes neutralisés" (armée)

21 juin 2021 à 18h19 par AFP

AFRICA RADIO

Onze jihadistes ont été tués et trois bases "terroristes" détruites entre le 14 et le 16 juin, lors d'une une opération antijihadiste dans les régions de l'Est du Burkina Faso, a annoncé lundi l'armée burkinabè.

Du 14 au 16 juin, "sur la base de renseignements précis, une opération à été conduite par des unités du groupement de forces (du secteur Est) afin de démanteler des bases terroristes", a indiqué l'état-major dans un communiqué, ajoutant que "l'opération a consisté en un engagement aéroterrestre". "Bilan: Trois bases terroristes détruites à Nokortougou, Ouro Seni, et Bouraignima, onze terroristes neutralisés. De l'armement, des munitions, plusieurs motos et des moyens de communication ont été récupérés", a précisé l'état-major. Entre le 17 et le 18 Juin, trois engins explosifs improvisés ont également été découverts et détruits dans trois autres localités de la région de l'Est, a souligné l'armée. Une "dizaine de terroristes" avaient été "neutralisés" lors d'opérations de ratissage entre le 7 et le 13 juin, après le massacre par des jihadistes présumés dans le village de Solhan, au Nord-Est du Burkina. Dans la nuit du 4 au 5 juin, au moins 132 personnes, selon le gouvernement et 160 selon des sources locales, ont été tuées dans l'attaque du village de Solhan, près de la frontière avec le Mali et le Niger. Cette attaque est la plus meurtrière depuis le début de l'insurrection jihadiste au Burkina Faso, il y a six ans, qui a fait plus de 1.400 morts et contraint un million de personnes à fuir leur foyer.Le Burkina Faso, pays sahélien pauvre, est confronté depuis 2015 à des attaques de plus en plus fréquentes et meurtrières de groupes jihadistes affiliés au groupe état islamique (EI) et à Al-Qaïda