Présidentielle en RDC: le nom du futur président attendu, l'annonce du résultat confirmée

Par La rédaction

KINSHASA (AFP) - (AFP)

L'annonce des résultats complets provisoires de l'élection  présidentielle en République démocratique du Congo est "confirmée" pour ce vendredi, a indiqué la télévision d'Etat RTNC.

"La publication des résultats provisoires de l'élection présidentielle est confirmé pour ce vendredi", indique un bandeau défilant sur la Radio télévision nationale congolaise, qui doit retransmettre en direct l'annonce des résultats par la Commission électorale (Céni).

Une chargée de communication à la Céni avait indiqué un peu plus tôt à l'AFP qu'il fallait être à 10H00 (09H00 GMT) dans la salle de presse installée au siège de la Céni pour la proclamation, mais à 11H30 aucun officiel de la Commission n'était encore présent, a constaté l'AFP.

La Céni a reporté une première fois de mardi à jeudi son annonce, puis une seconde fois de jeudi à vendredi.

La RTNC affiche par ailleurs en permanence à l'écran quatre "numéros verts/police", sans autre indication, alors que l'annonce des résultats fait craindre des violences, notamment dans la capitale Kinshasa.

Selon les derniers chiffres donnés depuis le 2 décembre par la Céni, sur un peu plus de 89% des bureaux de vote, Le président sortant Joseph Kabila, 40 ans, élu en 2006, était nettement en tête (49%) avec 2,6 millions de voix d'avance sur l'opposant de 78 ans Etienne Tshisekedi (33,3%).

Le camp Tshisekedi rejette depuis le début ce décompte, le qualifie d'"illégal, et tendancieux", estimant qu'il ne reflète pas "la vérité des urnes".

"Aucun coup de force, aucune tentative de hold up électoral ne pourra tenir", a prévenu Tshisekedi.

Peu après le scrutin, il avait mis en garde "M.Ngoy Mulunda et (le président) Kabila pour qu'ils respectent la volonté du peuple", ajoutant qu'"en cas de besoin" il lancerait un "mot d'ordre", sans plus de précisions.

Trois autres candidats ont demandé l'annulation du scrutin.


Depuis l'attente des résultats mardi, la capitale Kinshasa et l'ensemble du pays tournent au ralenti et les rumeurs vont bon train.

La dernière en date jeudi soir a été celle de la victoire du candidat Tshisekedi qui a circulé comme une trainée de poudre à Kinshasa.Des partisans de l'opposant sont sortis dans les quartier pour chanter et danser.