Qatar: un blogueur kényan critique des autorités accusé de "désinformation"

Par AFP

AFRICA RADIO

Un agent de sécurité et blogueur kényan arrêté au Qatar après avoir critiqué les conditions de travail des migrants dans ce riche pays du Golfe a été accusé d'avoir reçu de l'argent d'un "agent étranger" pour se livrer à de la "désinformation" dans l'émirat, ont affirmé samedi les autorités.

Le Qatar est régulièrement critiqué par les ONG internationales concernant le traitement des travailleurs étrangers venus d'Afrique et d'Asie sur les grands chantiers de la Coupe du monde de football prévue en 2022.Selon un communiqué du service de presse du gouvernement, M. Bidali, 28 ans, "est accusé formellement d'infractions liées à des paiements reçus par un agent étranger pour créer et partager de la désinformation" au Qatar.Dans l'attente de son procès dont la date n'est pas fixée, il "bénéficie du conseil juridique et d'un avocat", précise le communiqué.Agent de sécurité de 28 ans, blogueur et militant, Malcolm Bidalo a dénoncé à plusieurs reprises -- utilisant un pseudonyme, Noah -- les abus dont sont victimes les travailleurs immigrés au Qatar.Vendredi, cinq organisations internationales de défense des droits humains -- dont Amnesty International et Human Rights Watch -- avaient appelé à libération du Kényan, arrêté le 4 mai et depuis détenu dans un lieu inconnu.Les autorités qataries doivent "immédiatement libérer (Malcolm) Bidali, qui semble être détenu pour avoir exercé pacifiquement ses droits", avaient-elles dénoncé.Selon ces ONG, il pourrait avoir été identifié, malgré son pseudonyme, après avoir été victime de "phishing", une méthode qui consiste à envoyer des courriels qui semblent authentiques mais contiennent des logiciels permettant d'accéder aux données des personnes visées.A un an du Mondial-2022, la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels s'était dit "préoccupée" la semaine dernière par l'arrestation du Kényan et par "la situation des droits humains au Qatar".