Rapprochement turco-égyptien: "les mots ne suffisent pas" (ministre égyptien)

Par AFP

AFRICA RADIO

Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Choukri a reconnu dimanche l'établissement de contacts diplomatiques avec la Turquie, tout en affirmant que les mots d'apaisement d'Ankara "ne suffisent pas" pour rétablir entièrement les liens entre les deux pays.

"Si nous constations un vrai changement dans la politique (étrangère) turque, s'alignant sur l'Egypte pour stabiliser la région (...) cela pourrait jeter les bases de liens restaurés", a dit le ministre cité par le journal d'Etat Akhbar Al Youm."Les mots ne suffisent pas, ils doivent être confirmés par des faits", a-t-il ajouté devant la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants.Les commentaires de M. Choukri interviennent après qu'Ankara a annoncé vendredi avoir établi ses premiers "contacts diplomatiques" avec Le Caire depuis 2013, pour mettre fin à près d'une décennie de crise.Ankara mène depuis plusieurs semaines une offensive de charme pour réparer ses relations avec Le Caire, qui s'étaient fortement dégradées après la destitution en 2013 du premier président démocratiquement élu en Egypte, Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans et soutenu par la Turquie.Ces efforts s'inscrivent dans un contexte où Ankara cherche à sortir de son isolement diplomatique en Méditerranée orientale, où la découverte d'importants gisements de gaz naturel ces dernières années a donné lieu à un partage entre les pays riverains dont la Turquie se sent exclue.Les deux puissances régionales se sont opposées ces dernières années sur de nombreux dossiers, en particulier sur la Libye où elles ont soutenu chacune un camp opposé.Nombre d'opposants égyptiens favorables aux Frères musulmans ont par ailleurs trouvé refuge en Turquie, d'où ils ont critiqué publiquement le pouvoir en place au Caire.Une réconciliation entre ces deux poids lourds du monde musulman ne semble pas évidente, tant les échanges ont été acrimonieux ces dernières années."La situation politique est liée aux positions négatives prises par le pouvoir turc envers l'Egypte, mais cela n'affectera pas les relations entre les deux peuples", a ajouté M. Choukri dimanche.Parallèlement, les relations entre Le Caire et un autre rival régional, le Qatar, aussi proche de la Turquie, se sont apaisées récemment avec la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays.