RDC: 10 morts dans des affrontements entre communautés dans l'ouest

5 mai 2019 à 13h34 par AFP

AFRICA RADIO

Dix personnes ont été tuées dans des affrontements à l'arme blanche entre deux communautés qui se disputent le contrôle du pouvoir coutumier dans une province enclavée de l'ouest de la République démocratique du Congo, a-t-on appris dimanche de source administrative.

"Le clan Bakwamanda, qui se dispute le pouvoir du groupement kahungu avec le clan ngundu, reproche au clan ngundu d'avoir régné pendant plusieurs années sans favoriser la rotation", a déclaré à l'AFP Trésor Kitambala, administrateur du territoire de Gungu (Kwilu). "Lors des affrontements à la machette dans le village de Kahungu dans la nuit du 29 au 30 avril: dix personnes sont mortes, six (ont été) blessées, dont deux policiers, et deux maisons (ont été) brûlées"."C'est la première fois que les affrontements entre les deux communautés (bakwamanda et ngundu) font une dizaine de morts", a déclaré à l'AFP Joachim Kusamba, président du réseau des organisations de la société civile du territoire de Gungu. "C'est généralement pendant la période qui précède le défrichage des champs que des affrontements ou conflits fonciers éclatent dans cette province", a indiqué pour sa part Blaise Nzuana, président d'un syndicat des paysans de la région.Les derniers affrontements, sur fond de conflits fonciers entre les deux communautés, ont eu lieu en juillet 2018, "causant mort d'homme et des dégâts matériels", a-t-il ajouté, sans donner des précisions sur le bilan.En RDC, les autorités coutumières ont le pouvoir d'attribuer des portions de terre pour l'agriculture ou les habitations dans des milieux ruraux.Kahungu est un village du territoire de Gungu, situé à 147 km de Kikwit (Kwilu).Ce conflit a éclaté alors que le gouvernement congolais a commencé à verser des émoluments aux chefs coutumiers dans un contexte de pauvreté généralisé dans la région.