RDC: 12 morts en trois jours à Kinshasa, la FIDH accusée d'être "manipulée"

Par La rédaction

KINSHASA (AFP)

e, récusant le bilan de 42 morts donné par la FIDH,  qu'il accuse d'être "manipulée".

"Nous avons 12 morts, dont un policier : trois le premier jour, huit le deuxième et un hier", a déclaré M. Mende à l'AFP, "la FIDH devient de plus en plus excessive" et est "manipulée par un groupe de Congolais" en exil.Selon M. Mende, "le policier a été tué par un inconnu" et tous les autres morts sont des "émeutiers" abattus par des vigiles privés.