RDC: des enseignants de deux villes en grève à la reprise lundi

Par AFP

AFRICA RADIO

Les syndicats des enseignants de Bukavu au Sud-Kivu dans l'est et ceux de Kikwit au Kwilu dans l'ouest de la République démocratique du Congo ont annoncé dimanche qu'ils ne reprendraient pas les cours lundi après la fin de l'état d'urgence pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Les écoles et les universités en RDC ont été fermées le 24 mars sur décision du président congolais Félix Tshisekedi dans le cadre de l'"Etat d'urgence sanitaire" décrété face aux premiers cas de coronavirus en RDC.La fin de l'état d'urgence a été annoncée le 21 juillet et la reprise des cours est programmée pour le 10 août."Nous, enseignants des écoles catholiques, protestantes et non conventionnées, refusons de rentrer à l'école, nous serons dans la rue à travers une marche de protestation demain (lundi) dans la matinée", a déclaré à l'AFP Jacques Cirimwami, porte-parole du syndicat des enseignants catholiques de Bukavu. Les enseignants reprochent au gouvernement de n'avoir pas respecté un accord signé avec le syndicat de la RDC qui disposait "qu'à partir d'avril 2020 tous les enseignants nouvellement recrutés seront payés", a-t-il ajouté. Au Sud-Kivu, l'Etat congolais n'a jamais versé à 22.000 enseignants nouvellement recrutés leur "modique et discriminatoire" salaire de 185.000 francs congolais (97 dollars) alors qu'"un huissier d'une école de Kinshasa gagne 360.000 francs congolais (189 dollars)", a-t-il expliqué.A Kikwit, ville de la province du Kwilu (ouest), les enseignants ont conditionné la reprise des cours à "la désinfection des écoles contre le coronavirus, l'uniformisation des salaires (comme ceux payés à Kinshasa), et le paiement" de leurs arriérés de salaire conformément à un accord conclu avec le gouvernement en 2019, dans un communiqué.A la rentrée scolaire 2019, le président Tshisekedi avait décrété la gratuité de l'enseignement primaire public dans les écoles du pays.Depuis le début de l'épidémie de Covid-19 déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 9.454, dont 9.453 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu 224 décès dans 17 provinces touchées sur 26.