RDC: deux civils tués et un garde blessés dans le Sud-Kivu

Par AFP

AFRICA RADIO

Deux motards ont été tués et un ranger (garde) blessé par des assaillants inconnus au Sud-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris mardi auprès du parc national de Kahuzi Biega (PNKB), l'un des joyaux naturels du pays.

L'accrochage a eu lieu à l'intérieur des limites du parc (600 km2 au total), "très loin de la zone touristique" où les visiteurs peuvent voir des gorilles des plaines de l'Est, a ajouté le PNKB, l'un des 53 sites du patrimoine mondial en péril de l'Unesco."Des coupeurs de route que l'on essaie d'identifier ont tiré sur deux motards qui traversaient le parc. Ils sont décédés", a indiqué le PNKB.Les motards ont tenté de résister aux assaillants qui tentaient de les voler."Un ranger a été touché par une balle à la poitrine mais il a été acheminé rapidement à l'hôpital", a ajouté le porte-parole du PNKB joint par l'AFP.Des enquêtes sont en cours, a-t-il ajouté.La mort des deux hommes et les circonstances ont été confirmées par un chef de village à un correspondant de l'AFP.Dernier refuge au monde des gorilles des plaines de l'Est, le PNKB tente de développer le tourisme dans une région sensible, comme le parc des Virunga, dans la province voisine du Nord-Kivu.En décembre, des rebelles hutus rwandais du CNRD pourchassés par l'armée régulière se sont repliés dans les limites du parc, avait indiqué un porte-parole de l'armée cité par la radio onusienne Okapi.Fin 2018, des pygmées sont également entrés dans les limites du parc en revendiquant leurs "terres ancestrales", avec au moins trois morts dans des escarmouches avec les rangers et des circonstances confuses.Un "forum de réconciliation" s'est tenu fin septembre entre les autorités et des représentants pygmées pour tenter de mettre fin à ce conflit.