RDC: l'armée salue et encourage les redditions des miliciens

Par AFP

AFRICA RADIO

L'armée congolaise a salué jeudi les "nombreux cas de reddition" observés depuis l'investiture d'un nouveau président de la République dans plusieurs provinces de la République démocratique du Congo et a appelé d'autres rebelles à suivre leur exemple dans ce pays en proie aux conflits armées.

Dans un communiqué, l'armée fait étant de "nombreux cas de redditions" des miliciens observés dans les régions du Kasaï (centre), Ituri (nord-est), Nord-Kivu, Sud-Kivu et Maniema (est). "Les Forces armées de la République démocratique du Congo (Fardc, Ndr) félicitent tous les groupes armés qui ont accepté de déposer les armes pour permettre à la population de vivre sereinement dans la paix et la sécurité", écrit leur porte-parole, le général Léon-Richard Kasonga dans ce texte daté de mercredi.Les Fardc "encouragent les autres groupes armés qui tardent à entendre la voie de la raison à suivre cet exemple de haute portée patriotique en vue de leur participation au développement de notre pays", ajoute-t-il.L'armée assure que "des dispositions sont déjà prises et des structures mises en place pour la prise en charge" de ceux qui "acceptent de déposer les armes" et elle "exhorte tous les autres groupes armés qui sont prêts à quitter la brousse et à se rendre" à contacter les commandants de la région la plus proche. Leur intégration systématique dans l'armée reste incertaine. "L'essentiel c'est qu'ils déposent les armes. S'ils veulent intégrer l'armée, il y a un profil et un processus à respecter. La suite, on verra", a répondu le général Kasonga, joint par l'AFP.L'officier ajoute que les miliciens démobilisés sont "amenés et regroupés" vers l'État major le plus proche. Des mouvements de reddition des miliciens sont rapportés depuis l'investiture le 24 janvier du président Félix-Tshisekedi, issu de l'opposition. C'est le cas notamment au Kasaï (la région d'origine de la famille de M. Tshisekedi) où plus de 600 miliciens se sont rendus.