RDC: ouverture du procès des jumeaux brûlés vifs dans le sud-ouest

Par AFP

AFRICA RADIO

Vingt-quatre personnes ont comparu mardi à la première audience du procès pour meurtre de frères jumeaux, deux rappeurs locaux brûlés vifs fin juillet dans une localité enclavée du sud-ouest de la République démocratique du Congo, a constaté un correspondant de l'AFP.

Les 24 hommes dont l'âge varie entre 18 et 25 ans sont "poursuivis pour le meurtre" de Max Nsenga Ntumba et Percé Muamba Ntumba, selon l'acte d'accusation.Dans la nuit du 30 au 31 juillet, les deux frères jumeaux, âgés de 28 ans, ont été battus à mort et brûlés vifs après avoir été accusés d'avoir tenté de voler la moto d'un conducteur qui les transportait. L'acte avait provoqué l'émoi à Kinshasa et au Kongo-central, une région où les deux frères rappeurs étaient connus.Le procès s'est ouvert en audience délocalisée à Kinzau-Mvuete, une localité enclavée de la province du Kongo-central (sud-ouest), où le double meurtre avait eu lieu."Nous n'avons peur de rien car nous savons que c'est un procès qui va être équitable", à déclaré à l'AFP Me Liévin Mayuku, avocat de la défense."Nous procéderons à une demande de réparations, aux dommages et intérêts pour ces enfants qui ont été arrachés méchamment à leur famille", a annoncé de son côté Me Nicolas Mbuyi, un des avocats des parties civiles.Cette première audience s'est tenue en présence des plusieurs autorités provinciales, dont le ministre de la Justice du Kongo-central.Enterrés d'abord dans une fosse commune, les jumeaux ont ensuite été exhumés et inhumés dans un cimetière de Kinshasa.